Vernir un tableau : comprendre les vernis à l’huile

Comment vernir un tableau ?


Il existe trois grandes familles de vernis, quand on parle de peinture à l’huile.

Première Catégorie les vernis à peindreVernir un tableau : medium à peindre

La première est les vernis à peindre. En effet pendant longtemps on a appelé Vernis à peindre, nos médiums d’aujourd’hui.

Ces vernis, comme leur nom l’indique, serve au mélange de la couleur, ils sont à base de résines, généralement transparentes, et ils donnent une certaine onctuosité à la pâte. Ils permettent de travailler longuement, et en évitant le plus souvent possible les embus.

Les embus sont des zones mates sur un tableau, ce sont souvent dans les cas, où le pigment absorbe trop vite le liant. C’est généralement le cas, pour les pigments sombres comme les noirs, les terres, etc.

Deuxième catégorie les Vernis à retoucher.Vernir un tableau

 

Ces vernis ont trois fonctions majeures

La fonction correctrice.

Comme son nom l’indique c’est un vernis qui sert à la retouche de tableau. Quand un artiste a terminé un travail, et qu’il désire le reprendre quelques jours voire quelques semaines plus tard, il est nécessaire, qui passe une couche de vernis à retoucher sur son tableau, avant de faire les retouches, ou corriger un défaut. On appelle cette action le « REPENTIR ».

On intercale le vernis entre deux couches, celui-ci permet une meilleure adhésion, cohésion de la seconde couche à la première.

D’ailleurs, je conseille beaucoup d’avant de démarrer la couleur sur un tableau de passer une couche de vernis à tableau, même sur une toile neuve.

Autre fonction correctrice, c’est de permettre d’enlever les fameux embus, dont je parle ci-dessus. À la fin de votre travail, si vous voyez apparaître des embus, vous pouvez passer, un vernis à retoucher, ce qui permettra de redonner le même brillant à l’ensemble de l’œuvre.

L’huile ne sèche pas, elle s’oxyde, l’huile a besoin de l’oxygène de l’air pour durcir.

La Fonction régulatrice.

Une fonction régulatrice, car il permet vraiment une bonne cohésion entre les couches, il harmonise la brillance. Il évite parfois l’interaction entre deux couleurs, on dit qu’il empêche une couleur de migrer dans une autre.

Il permet de peindre sur des couches pas complètement durcies, peindre dans le demi-frais.

La fonction protectrice.

Comme la peinture à l’huile mais très longtemps à sécher (durcir), on dit que certain tableau de Van Gogh ne serait pas complètement sec à cœur.  Il faudrait en fonction de l’épaisseur de la couche parfois des siècles pour sécher complètement.

Il faut attendre au moins 6 mois avant de passer un vernis final.

Tout simplement, parce que la couche de vernis final empêcherait la toile de sécher convenablement, car le vernis gênerait la bonne oxygénation des couches picturales.

Le vernis à retoucher, étant plus perméable que le vernis final, il laisse passer l’’oxygène, tout en protégeant le tableau. Ce qui permet d’attendre tranquillement le vernissage final.

J’ai côtoyé des artistes, qui n’utilisaient que ce vernis pour leur œuvre.  Ce qui n’est pas forcément bon, car ce vernis a tendance à s’effacer dans le temps.

Troisième catégorie les Vernis FinalsVernis un tableau vernis final comment le poser

Ces vernis « dit final », ont une double nécessité, la première de protéger l’œuvre des fumées, des sueurs, des crottes de mouches et autres salissures,  la seconde, d’uniformiser l’esthétique d’une œuvre.

Son rôle esthétique est primordial dans le rendu final d’un tableau, mais attention, il n’existe pas de règle précise en la matière.  Tout dépend de la façon que vous avez traitée le sujet.

C’est à vous de décider si vous voulez que votre œuvre soit Brillante, Satinée ou mate.

Aspect Brillant : le plus utilisé. Pour un brillant ultra, je vous conseille d’utiliser plutôt un vernis mastic, pour un brillant normal, utiliser plutôt un vernis à base de résine synthétique ou de résine Damart.

Pour un aspect Mat : L’idéal est un vernis à base de cire, ou avec de la silice.

Attention avant l’utilisation d’un de ces vernis, veuillez secouer fermement le flacon.

Pour un aspect Satiné : c’est à mon goût, le vernis le plus intéressant pour des travaux récents, presque moderne, voire décorative. C’est le même vernis que le mat, simplement on a réduit sa quantité de silice ou de cire.

Vernir un tableau, aérosolLes Vernis mode d’emploi ou comment Vernir un tableau

Les vernis sous forme liquide s’appliquent avec un spalter à poils très doux, pour éviter de laisser des traces dans le film. Attention lorsque vous vernissez de ne pas rayer le film, et surtout de ne pas faire migrer, une couleur vers une autre zone. Il est important que vous soyez extrêmement minutieux quand vous faites ce travail.

Les vernis en aérosol sont plus simples d’utilisation, vous devez faire quand même attention aux coulures, surtout si vous vernissez la tableau debout.  Surtout apres vernissage, couchez la toile à plat.

 

 

si vous avez des techniques particulières pour Vernir un tableau , n’hésitez pas à les laissez dans les rouge-bascommentaires

 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

3 pensées sur “Vernir un tableau : comprendre les vernis à l’huile

  • 23 septembre 2017 à 17 h 25 min
    Permalink

    je suis artiste en art graphique en sable naturel/spécialiser sur sites historiques /style different completement /uniquement avec du sable naturel non teinté

    Répondre
  • 9 juin 2017 à 19 h 11 min
    Permalink

    Vous pouvez vernir avec un petit rouleau à poil fin

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.