Une nouvelle façon d’utiliser ses couleurs grâce à la roue Chromatique

Voici une petite approche de la couleur ? ou comment utiliser la roue chromatique

Voici celle que vous pouvez trouver dans le commerce
Voici celle que vous pouvez trouver dans le commerce

Le week-end passé, je suis passé voir une amie artiste, que j’ai trouvé démotivé dans son atelier. Elle venait de terminer une série de  natures mortes pour sa saison d’hiver, et maintenant elle se préparait à faire des paysages pour sa collection d’été. Mais l’inspiration lui manquait. Je me suis rappelé un exercice que m’avait fait faire Dominique Sohier, qui était mon professeur à l’époque. Le but de cet exercice, c’est de casser nos habitudes dans le domaine de la couleur, et de  nous obliger à un autre regard.

A cette époque,  voici ce que j’avais  fait …

J’ai décidé de m’amuser et d’expérimenter l’harmonie des couleurs primaires et  des couleurs complémentaires. Paires de couleurs qui partagent aucun des éléments communs avec l’autre sont appelés, « couleurs complémentaires ». Au lieu de ma palette traditionnelle, j’ai choisi d’expérimenter une idée, la technique que j’appellerai aujourd’hui , le Yin et Yang Les anciens Chinois ont compris que notre monde est composé d’une sorte de balance des contraires. Tout dans la nature a son contraire.

Par exemple:

  • lune / soleil
  • noir / blanc
  • jour / nuit
  • lever / coucher du soleil

Chaque couleur a son contraire aussi! Chaque  couleur «primaire» ou teinte (rouge, jaune, bleu) est directement en face d’une couleur dite « secondaire » (vert, violet, orange). Ces couleurs complémentaires se trouvent toujours en face de l’autre sur la roue chromatique :primary-color-wheel

  • Rouge – Vert
  • Jaune – Violet
  • Bleu – Orange

Lorsque les couleurs opposées sont mélangées, elles créent des gris neutres chromatiques. En utilisant cette technique, j’ai limité ma palette à la famille de couleurs complémentaires qui me semblaient le mieux adapté pour le sujet à peindre.

Mes essais de roue chromatique

Sur les trois couleurs primaire de la palette  yin / yang, j’ai choisi le bleu et l’orange . Pour les «oranges» –  J’ai utilisé:

  • Rouge de Cadmium Light – un orange chaud
  • Orange de cadmium – vrai d’orange
  • Jaune de cadmium  moyen – d’orange Froid
  • Terre de Sienne brûlée – doux d’orange

Pour les «bleus» –  J’ai utilisé:

  • Le bleu outremer – bleu chaud
  • Bleu de cobalt véritable  – Couleur vrai légèrement chaud
  • Bleu de phtalocyanine – bleu Froid
  • et ivoire noir et blanc de titane

color_wheel Vous pouvez varier les couleurs ci-dessus avec vos propres choix, mais il est préférable d’avoir  toujours une couleur chaude, une couleur vrai, et une couleur froide, pour la couleur de base et sa complémentaire.

Ces couleurs complémentaires vibrent quand elles  sont  peintes l’une à côté de l’autre et sont magnifiquement coupées lorsqu’elles sont  mélangées. Une large gamme de couleurs peut être mélangée à partir de cette palette limitée. Les résultats sont harmonieux et l’intensité de la couleur,  peuvent être contrôlés.

J’étais capable de mélanger et d’obtenir des verts luxuriants, bruns riches et de vibrantes couleurs d’automne à côté de gris plus calmes.

Grace à la roue chromatique, ou roue des couleurs, vous pouvez déterminer avec certitude, les couleurs nécessaires  à une bonne harmonie de vos œuvres, mais aussi de la décoration de votre maison .

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

5 pensées sur “Une nouvelle façon d’utiliser ses couleurs grâce à la roue Chromatique

  • 21 février 2017 à 18 h 09 min
    Permalink

    Bonjour Thierry,j’ai besoin d’un conseil, je voudrais faire une peinture de mes petits-enfants façon Andy warhold, le living de chez ma fille est de couleur taupe, crème et rose fushia, je n’arrive pas à trouver quels tons je peux éventuellement choisir pour la peinture de façon a ce tout s’harmonise. ça peut-être une complémentaire ou dans les tons mais j’ai peur que ça ne choque, il n’y aura que deux tons dans la peinture.
    Merci pour tous les bons conseils que vous nous prodiquer.
    Christiane.

    Répondre
    • 21 février 2017 à 19 h 30 min
      Permalink

      Bonjour Christiane

      Le taupe et le creme peuvent être considérées comme des couleurs neutres. j’ai conseiller un jour le mélange framboise et vert olive, un peu pal et c etait tres beau.

      donc, je mettrais un vert, de valeur identique, vert chrome

      amitié
      🙂

      thierry

      Répondre
  • 3 novembre 2016 à 20 h 26 min
    Permalink

    Merci pour tout, mais j’aurais voulu savoir si les couleurs qui sont opposées soit en triangle, rectangle etc conviennent toutes entre elles ou bien doit-on respecter l’ordre .
    Ex : le rose peut-il être opposé à tous les verts que l’on voit sur la roue chromatique soit en complémentaires ou en les associant avec les complémentaires adjacentes. Merci pour votre réponse . Josfany

    Répondre
  • 7 septembre 2015 à 12 h 08 min
    Permalink

    la complémentarité des couleurs est très importante à comprendre, c’est vrai !
    C’est elle qui permet de donner une sensation d’harmonie colorée à un tableau et aussi de donner du relief quand ça manque. Merci pour l’article; continuez votre bon travail !

    Répondre
    • 15 septembre 2015 à 11 h 56 min
      Permalink

      Merci etienne

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *