Recette: Le gesso traditionnelle à base de colle de peau

Historique

Le mot Gesso signifie dans beaucoup de langue « Plâtre ».

Le plâtre, les Craies (voir Matériel) mélangées à de la Colle (colle de peau, Caséine), servaient comme apprêts blancs pour la peinture aussi bien artistique que décorative.

A cette époque il y avait deux gessos différents

  • L’un était à base de plâtre. Il était très difficile de le polir pour ceux qui préfèrent avoir une toile apprêtée très finement.
  • L’autre était à base de craie ou de marnes, c’est un gesso qui est encore utilisé aujourd’hui. Il a l’avantage de pouvoir être poli et lustré avec une finesse inégalable en plus de présenter des temps de séchage extrêmement courts.

Aujourd’hui le plus vendu dans les magasins spécialisés est un gesso acrylique.

Le Matériel

1 – La colle de Peau: La Caractéristique la plus connue de la colle de Peau est sa souplesse, par rapport à d’autre de type de colle comme la caséine.
Il existe dans les commerces spécialisés 2 types :

  • La colle de Peau de Lapin, la plus réputée. Elle est décrite dans tous les manuels techniques anciens. (appelée aussi colle Totin, souvent vendu en plaque).Maintenant on la trouve aussi sous forme de Granulé.
  • La colle de Peau, celle que nous trouvons le plus souvent sur le marché, c’est une gélatine animale.

Celle en grain, permets une dilution plus rapide

2 – Charge en poudre micronisée : C’est une craie au même titre que blanc d’Espagne, de Meudon, de Toulouse, ou encore de Champagne (Troyes).

3 – Blanc de titane : Dioxyde de Titane rutile, c est un pigment qui a un très bon pouvoir couvrant et colorant. C’est un pigment qui a été découvert en 1791 et usité au Etats Unis à partir de 1916. (PW6-7789), c’est lui qui va donner à votre toile ce blanc lumineux.

La recette

Prendre un pot en verre à large ouverture, afin de facilité l’introduction d’un pinceau.
1- Prendre 100 grammes de colle de Peau et l’incorporer dans un litre d’eau.
2- Faire chauffer au Bain Marie, mélanger régulièrement jusqu’a la fonte complète des grains ou de la gélatine.
Une fois la colle de peau dissoute complètement,
3- Incorporer un peu à la fois le blanc de Meudon (la charge en poudre micronisé), bien mélanger

4- Incorporer un peu à la fois le blanc de titane et bien mélanger.

L’utilisation de ce gesso est particulière.

Nous vous conseillons de passer de 6 à 10 couches fine dans un délai de 2 heures. Poncez à la toile émeri très fine ou de la laine d’acier très fine, entre chaque couche.

La toile est prête à l’emploi après une semaine de séchage

 

Attentions, chauffer de petites quantités de gesso car la préparation ne supporte pas les réchauffements successifs.

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

18 pensées sur “Recette: Le gesso traditionnelle à base de colle de peau

  • 8 novembre 2016 à 16 h 41 min
    Permalink

    Bonjour,
    Depuis des années mes toiles se distendent lorsque je commence à peindre.
    Je dois louper une étape…

    Avant de passer au Gesso, combien de couches de colle de peau faut il ?
    Jusqu’à ce que la toile n’absorbe plus ?
    Ma toile est comme saupoudrée de micro-éclats de mica.

    Obtient t-on de meilleurs résultats, une meilleure tension,
    avec un liant acrylique ?

    Faut il boucher les trous ou cela se fera plutôt au Gesso ?

    Répondre
  • Ping :Problèmes rencontrer à la peinture à l’huile

  • 11 février 2014 à 23 h 07 min
    Permalink

    grave erreur, ou ommission dans votre explicatif de préparation de la peinture, ou enduit de la colle de peau de lapin !!
    Vous omettez de faire GONFLER la colle jusqu’à saturation en eau et cela avant de la faire chauffer .
    C’est indispensable ..

    Répondre
    • 14 février 2014 à 10 h 43 min
      Permalink

      oui vous avez complètement raison, sur ce point Dominique, Merci de ce rappel
      artistique Thierry

      Répondre
  • 11 janvier 2014 à 14 h 36 min
    Permalink

    Quel assouplissant mettez vous ?

    Répondre
  • 21 décembre 2013 à 22 h 41 min
    Permalink

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette recette. Je l’ai aprise récemment lors d un cours de peinture mais je découvre ici qu il faut appliquer un grand nombre de couches. J’ai fait un premier essai sur une toile de lin d’abord encollée à la colle de peau mélangée à de l eau. Puis j’ai appliqué 2 couches de ce gesso (en croisant, avec un spalter). J’ai laissé séché une semaine et je découvre ma toile apprêtée pleine de craquelures. Pensez-vous que cela vient des produits? De la quantité de gesso appliquée sur la toile? Mon gesso était chauffé au bain marie mais pendant l utilisation il avait tendance a refroidir car versé dans un autre récipient, est ce que les craquelures viendraient de ça?
    Je vous remercie par avance pour votre réponse 🙂

    Répondre
    • 30 décembre 2013 à 19 h 16 min
      Permalink

      cela vient certainement de l’epaisseur de la couche de gesso, qui occasionne souvent ce genre de craquelure. Il faut de tres fine couche de Gesso, et poncé entre deux couches.

      Mais le plus important avez vous ajouter à votre gesso, un assouplissant ?

      Avez vous aussi, passé une couche de colle de peau sur votre toile avant ?

      thierry

      Répondre
  • 24 septembre 2013 à 9 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je voudrais prépare un Gesso avec du fromage blanc 0%, égoutté, Blanc de Meudon et rajouté de la glycérine;
    Quelles seraient les bonnes proportions ?

    – Fromage blanc
    – Blanc de Meudon
    – Glycérine
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    • 29 octobre 2013 à 16 h 27 min
      Permalink

      Bonjour Gerard,

      Votre commentaire etait passé en Spams, c’est pourquoi j’ai tardé à vous repondre.

      Je vous déconseille vivement ce type de gesso, très ancien,mais srutout très cassant.

      A moins que vous l’appliquiez sur un support rigide comme un panneau de bois, celui ci cassera au moindre mouvement de la toile.

      Artistiquement
      Thierry

      Répondre
  • 14 mai 2013 à 14 h 57 min
    Permalink

    je me demande s’ il faut chauffer à chaque fois la préparation, et comment faire dix couches en 2h?

    Répondre
    • 15 mai 2013 à 5 h 48 min
      Permalink

      Oui il faut la réchauffer au bain marie à chaque fois. Personnellement, cela ne me gène pas. C’est pas femme qui râle 😉 car je mets ce pot dans le réfrigérateur pour la conserver plus longtemps.

      Répondre
  • 13 janvier 2013 à 5 h 13 min
    Permalink

    merci pour ce post, une recette de CUISINE interessante

    alain

    Répondre
    • 15 janvier 2013 à 14 h 32 min
      Permalink

      Merci à tous pour vos commentaires, les recettes vont recommencer à partir de fin janvier.

      Et en ce qui concerne les vidéos, je pense que les premières arriveront début février 2013

      Répondre
  • 12 janvier 2013 à 19 h 08 min
    Permalink

    merci cette recette est utile

    Alina

    Répondre
    • 11 février 2013 à 13 h 26 min
      Permalink

      Alina, c’est vrai que cette recette personnellement je l’utilise régulierement pour toutes mes activites en art graphiques gros bises à toi Rollink

      Répondre
  • 12 janvier 2013 à 19 h 07 min
    Permalink

    Merci pour cette recette, jattends avec impatience les autres recetteq

    jean paul

    Répondre
  • 12 janvier 2013 à 5 h 29 min
    Permalink

    Gesso, recette intéressante, mais comme on vous l’a déja signalé, ce serai sympa d avoir une vidéo

    Juliette

    Répondre
  • 12 janvier 2013 à 5 h 28 min
    Permalink

    Sympa cette recette, mais quand vous nous ferez une vidéo de cette recette, je trouve que cela serai plus sympa

    Matthieu

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.