Plein feu : Benoit Trimborn ou la nature sublimée

Aujourd’hui plein feu sur un artiste strasbourgeois.

J’ai passé mon week-end à Bruges (Belgique) est j’ai pu découvrir le travail d’un jeune artiste.

Chemin en ete, huile sur toile, 81x130 fevrier 2013  - Benoit Trimborn

Quand on décide de peindre ce que l’on voit, il faut chercher les moyens de sa propre liberté. Le plus ardu pour un jeune peintre comme Benoit Trimborn est de faire table rase du passé.

Et ici l’artiste a su nous donner un nouveau sens à la nature. Aucune silhouette ne vient perturber cette nature, nous sommes seuls à observer ce spectacle, qui nous paraît si pur sous les coups de pinceaux de l’artiste.

Et pourtant, les moments qu’il a capturés, retransmis, sont ineffaçables. Le sens de l’espace est à une échelle homérique. Chaque peinture nous invite à avancer vers l’avant. On commence à regarder et l’on ne s’arrête pas, errant entre les arbres et le ciel, la lumière et l’obscurité.

automne VIII-huile sur toile 180 x 250 hanvier 2013 Benoit Trimborn

 

Mon avis :

J’aime énormément le travail de Benoit Trimborn, rares sont les artistes qui arrivent encore à m’émerveiller, son regard et ses coups de pinceau me font apprécier encore plus la nature qui nous entoure.

Arbres au bord du canal, huile sur toile 150 x150_02_2013_beoint trimborn«  La morphologie des paysages, ou plus essentiellement, l’espace que dessine la campagne, retient mon attention, et semble être comme l’étincelle d’une recherche. Comme un architecte, j’y vois une respiration, une lumière, un rythme, qui à eux seuls peuvent constituer un principe de beauté. À la peinture me conduisent donc ces lieux de la campagne, ils traversent les saisons, mais aussi les variations météorologiques et agricoles… J’imagine alors le passage entre l’espace de la campagne et l’espace de la toile. C’est un passage à faire sans bavardage inutile, car tout est là… Plutôt que de parler en peinture, j’aime faire parler la peinture en la laissant «avoir le dernier mot»… Les éléments représentés composent des atmosphères dont je cherche à rendre fidèlement l’impression, comme le musicien suit fidèlement la partition. La figure de l’homme, jamais représentée, est pourtant sensiblement présente dans ces paysages très marqués et façonnés. En cette démarche prévaut l’attitude contemplative, bien plus que l’attitude aventurière. Aucun message ni aucune histoire ne doivent troubler la projection de celui qui regarde… »

Benoit Trimborn (mars 2012

peintre-5-464x308BENOIT TRIMBORN né en 1976 à Schiltigheim, dans la périphérie de Strasbourg. À l’âge de cinq ans, il déménage avec sa famille dans une petite bourgade située à 25 km à l’ouest de Strasbourg, dans les collines des pré-Vosges qui constituent aujourd’hui le décor de ses tableaux de vaches.

En 1994, il entre à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg (ENSAS), tout en menant en parallèle des études de piano au Conservatoire de Strasbourg. La partie théorique de son travail de diplôme, réalisé en 2001, s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire et consiste en une réflexion sur les rapports entre la musique et l’architecture. Il exerce actuellement de front sa profession d’architecte et son activité de peintre. L’originalité de ses huiles réside dans la manière de suggérer terres, ciels, ombres, lumières, herbes, forêts, ainsi que dans l’art de travailler la matière et les superpositions.

Site de Benoit Trimborn 

Source photographique.

Tableau de Benoit Trimborn – site de l’artiste
Photo de Benoit Trimborn – rue89.com

 

Et Vous que pensez-vous du travail de cet artiste ?

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

14 pensées sur “Plein feu : Benoit Trimborn ou la nature sublimée

  • 6 mars 2016 à 15 h 13 min
    Permalink

    Merci de me faire connaître cet artiste dont l’oeuvre est un retour aux sources

    Répondre
  • 14 juin 2013 à 1 h 17 min
    Permalink

    Il n’ya rine à dire, juste à regarder et à ce laisser envahir par la nature.

    Kelly

    Répondre
  • 13 juin 2013 à 12 h 04 min
    Permalink

    Ceux sont de très belles photos, mais je peux vous dire que les originaux sont encore plus beau.

    Derec

    Répondre
  • 12 juin 2013 à 21 h 15 min
    Permalink

    A la fois figuratif et abstrait très beau travail

    Merci pour la decouverte

    Répondre
  • Ping : nancy

  • 12 juin 2013 à 2 h 22 min
    Permalink

    Tres bon travail

    Belle humilité face à la Nature.

    Une grande maitrise de l’art pictural

    Gaetan

    Répondre
  • Ping : louis

  • Ping : Jeremy

  • Ping : Marie Laure

  • 11 juin 2013 à 7 h 46 min
    Permalink

    Oui c’est vrai ce que dis agathe, je te trouvais un peu trop américain à mon goût. 🙁
    Faire decouvrir des artistes Français et pour nous artistes français, est très important.

    Sans rancune
    Laurent 🙂

    Répondre
  • Ping : Agathe

  • Ping : ralph

  • 10 juin 2013 à 8 h 33 min
    Permalink

    Bonsoir,
    merci pour votre intérêt concernant mon travail et pour la publicité!
    Pour info je démarre une exposition personnelle à la galerie Ariel Sibony, 24 place des Vosges à Paris en juillet prochain.

    Cordialement
    Benoît Trimborn

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *