Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

Sur ce blog, vous êtes très nombreux à vous pencher sur la problématique de la couleur, ses mélanges, ses harmonies.

Vous êtes tous aussi nombreux à avoir lu un grand nombre de livres pour évoluer.

Il est vrai que seul l’apprentissage permet de progresser, et la lecture permet souvent d’avancer plus vite.

Or apprendre les règles ne suffisent pas, connaître la recette d’un gâteau ne vous garantie pas que vous allez le réussir, il en est de même en peinture.

Et très souvent quand le résultat que vous escomptiez, n’est pas au rendez-vous, la responsabilité ne vient pas de la règle, mais souvent du à un abus ou une erreur interprétation.

Une erreur constante, que j’ai pu constater c’est celle de l interprétation des lois de CHEVREUL : Il faut, non seulement les connaître, mais apprendre à les appliquer à bon escient.

Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

 

Rappelons, donc quelques passages essentiels du fameux livre, «  la loi du contraste simultané des couleurs. »

ou  Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

Règle 1

Mettre de la couleur sur une toile, ce n’est pas seulement colorer de cette couleur la partie de la toile sur laquelle le pinceau est appliqué, c’est encore colorer de la complémentaire l’espace qui lui est contigu.

Règle 2

Mettre du blanc à coté d’une couleur, c’est en rehausser le ton, c’est comme si on ôtait à la couleur la lumière blanche qui en affaiblit l’intensité.

NB : j’écrirai prochainement un article justement sur l impact de la lumière blanche sur une couleur.

Règle 3

Mettre du noir à côté d’une couleur, c’est en abaisser le ton, c’est ajouter au noir la complémentaire de la couleur juxtaposée.

Règle 4

Mettre du gris à coté d’une couleur, c’est la rendre plus brillante, c’est en même temps teinter ce gris de la complémentaire de la couleur qui lui est juxtaposée.

Règle 5

Mettre une couleur foncée près d’une couleur claire, c’est élever le ton de la couleur foncée et abaisser celui de la couleur claire. Indépendamment de la modification résultant du mélange des complémentaires.

Règle 6

Juxtaposer deux teintes plates de tons différents d’une même couleur, c’est produire du clair-obscur, par la raison qu’à partir de la ligne de juxtaposition, la teinte de la zone du ton le plus haut va en s’affaiblissant insensiblement tandis qu’à partir de la zone de ton le moins élevé va en augmentant : il y a donc une véritable dégradation de la lumière.

 

En résumé, la juxtaposition de deux couleurs leur fait perdre ce qu’elles ont d’analogue.

La loi du contraste des couleurs est donc bien inverse du mélange des couleurs d’après lequel le rouge mêlé au jaune fait de l’orangé, le jaune, mêlé au bleu fait du vert, et le bleu mêlé au rouge fait du violet.

Or, si le jaune mêlé au bleu donne du vert, lorsqu’il est juxtaposé au bleu il prend de l’orangé, il perd donc du bleu. Et si le bleu prend du violet, il perd donc du jaune, phénomène inverse du mélange des couleurs bleu et jaune.

LA TEINTE

Chacune de deux couleurs juxtaposées (jaune et rouge par exemple) se colore de la complémentaire de l’autre.

VALEUR

Le voisinage d’une couleur foncée et d’une couleur claire exalte la différence de luminosité.

PURETE

Du blanc ou du gris à coté d’une couleur rend celle-ci plus pure (voir ci-dessus, elle retire du blanc).

Pour exemple, nous trouverions qu’un point blanc et plus blanc s’il est posé sur une fond noir que sur un fond gris. (OMO lave plus blanc que blanc comme disait COLUCHE)

Et non seulement le point blanc paraitra plus blanc, mais il paraitra plus grand à coté d’un point noir sur fond blanc.

C’est VAN GOGH et le DOUANIER ROUSSEAU, qui ont utilisé cette règle pour donner une impression de grossissement apparent d’une source de lumière vive.

Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

 

Source ; livre de Chevreul – «  la loi du contraste simultané des couleurs. »

Et le livre technique du tableau de Marc Havel.

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

5 pensées sur “Leçon sur la couleur = la loi de chevreul

  • 28 janvier 2017 à 18 h 48 min
    Permalink

    Cela demande une certaine concentration de comprendre tout ça. Mais au final on en apprend beaucoup. Surtout la dernière partie avec les points.

    Répondre
  • 8 octobre 2016 à 20 h 25 min
    Permalink

    J’apprécie d’autant ces infos que je peins actuellement une chouette sur fond en clair obscur. Merci

    Répondre
  • 26 septembre 2016 à 10 h 50 min
    Permalink

    Merci, je n’avais pas encore entendu parler de CHEVREUL, grosse lacune.

    Répondre
  • 25 septembre 2016 à 17 h 42 min
    Permalink

    Merci pour toutes ces infos : c’est très agréable à lire.
    Bien à vous

    Répondre
  • 25 septembre 2016 à 14 h 06 min
    Permalink

    Bonjour Thierry,

    Je veux d’abord te dire mon admiration pour le service , cadeau, que tu offres à tous les lecteurs.
    Cela s’appelle du partage, pour le bien être d’autrui.
    Il y a un proverbe qui dit : « Si tu te plains du monde , demande toi , ce que tu as fait pour le rendre meilleur.
    Et bien, tu auras accomplis ta mission sur terre , déjà en grande partie.
    Car la façon, de nous expliquer est d’une manière très pratique.
    Voilà plus de 30 ans que je fais de la peinture , avec une formation de 10 ans à l’Académie Royal des Beaux Arts en Belgique , à savoir 5 ans d’Art Déco et 5 ans de dessin.
    Mais en travaillant régulièrement et ayant transmis mon savoir faire à tant d’autres , je m’aperçois qu’il y a toujours à apprendre , à mieux savoir faire.
    Comme disait Gabin: « je sais , je sais ….qu’on saura jamais….(tout) . »
    Un grand merci et j’espère pouvoir encore souvent apprendre, de ton savoir faire
    Amitiés

    dora Lemaire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.