La gomme arabique: son histoire et son utilisation

Depuis toujours, la gomme arabique fait partie de l’univers des arts graphiques. Les égyptiens l’ont utilisé pour fabriquer leurs peintures pour leurs peintures murales et les papyrus. Au moyen âge, elle était utilisée pour la peinture à la détrempe. Elle a même été utilisée pour fabriquer les premiers fixatifs pour le fusain et le pastel sec.

La gomme arabique, appelée aussi gomme acacia est un produit de la sécrétion de plusieurs variétés d’acacias.

La gomme arabique, son histoire et son utilisation

On peut la trouver aussi sous le nom de Gomme Sénégal, issue d’un acacia du Sénégal que l’on trouve le plus souvent au Soudan.

La gomme arabique: son histoire et son utilisation

L’appellation arabique lui a été donnée à l’époque où l’Arabie l’exportait.

Au 17° siècle avant J-C, les égyptiens l’utilisaient déjà, ils la représentaient par un hiéroglyphe se traduisant par KANI, ce qui donna le mot grec de KOUMI et GOMME. (On dit même qu’elle servait dès la troisième dynastie (2650 av J-C), à maintenir les bandages des momies).

La gomme arabique fut importée en Europe au moyen âge par des commerçants italiens, et elle apparût pour la première fois en France en 1349.

Bon là, je vais devenir un peu technique :

Au départ, je croyais que la gomme arabique était issue de la sève de l’acacias. Mais la réalité est un peu plus complexe que cela.

La gomme arabique provient de la gélification de la membrane cellulaire de la tige et des rameaux.

Cette membrane absorbe une grande quantité d’eau et se transforme en mucilage (Substance visqueuse extraite des végétaux) qui chemine à travers les tissus et se concrétise à la surface des écorces en masses mamelonnées plus ou moins dures.

La cause de cette gélification des membranes n’est pas vraiment connue et l’hypothèse la plus plausible est l’autodéfense de l’arbre contre le dessèchement par une mise en réserve d’eau indispensable à sa survie.

D’autres scientifiques émettent l’hypothèse d’une maladie microbienne parasitaire.

La gomme arabique: son histoire et son utilisation

Après avoir enlevé les morceaux d’écorce et autres impuretés, on obtient une gomme nettoyée qui se présente sous forme de boules d’aspect et de coloration différents suivant la provenance et la période de récolte.

Incolores, insipides, inodores, transparentes, les gommes arabiques sont presque complètement solubles dans l’eau, contrairement aux autres gommes qui ont tendance à gonfler dans l’eau.

En solution à 40%, la gomme produit un excellent adhésif.

Aujourd’hui, elle est utilisée en art graphique pour fabriquer les Aquarelles et les gouaches de qualité.

Mais, c’est un produit très utilisé pour la lithographie, on sent sert comme réserve sur la pierre.

 

La gomme arabique sert aussi à beaucoup d’autres choses :

En pharmacie : Comprimés, Pastilles, etc.

En Confiserie : Bonbons, gelées, Boules de gomme etc.

Alimentation et Boissons, émulsions, parfum en spray etc.

Cosmétiques : 2mulsions

Adhésifs : Glus, Colles transparentes etc.

Lithographie : Solutions pour gravures

Brasserie : agent stabilisant de la mousse

Industrie textile : émulsions imperméabilisant etc…

Arts Graphiques : voir ci-dessus.

 

Je vous ai mis ci-dessous une vidéo de l’association SOS SAHEL qui milite pour la culture de la gomme arabique, pour aider les peuples mais aussi la nature.

Dans le cas présent, relancer l’industrie de la gomme arabique à la place d’un substitut permet de donner du travail à un peuple, reboiser une partie du Sahel etc…

Dans le fond que de bonnes choses


Source : Sté Alland et Robert, l’une des principales sociétés importatrices de gomme arabique.

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

Une pensée sur “La gomme arabique: son histoire et son utilisation

  • 25 septembre 2017 à 15 h 01 min
    Permalink

    Merci pour ce très intéressant article bien documenté et instructif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *