Comment conserver ses couleurs entre deux cours ?

La grande difficulté quand on prend des cours de peinture, c’est de conserver les couleurs entre les deux cours, qui sont souvent espacés d’une semaine.

Quand je prenais mes cours, dans l’atelier de Dominique SOHIER, je ne sais pas combien de fois, j’ai pu jeter, le contenu de mes palettes.

Pourtant, j’ai essayé pas mal de choses, jusqu’à tremper ma palette complète dans un bac d’eau, dans l’espoir de garder ce précieux trésor qu’est la couleur.

J’essayais aussi le rouleau de film étirable, mais quand je l’enlevais une grande partie de la matière resterait collée sur le film.

 

Comment conserver ses couleurs entre deux cours ?

Comment conserver ses couleurs entre deux cours

Le magasin couleur du temps à Annecy m’a confié, une nouvelle boîte hermétique, qui il semblerait conserve parfaitement vos couleurs entre deux cours.

J’ai testé pour vous cette boîte, en trois temps,

Dans un premier temps, j’ai mis dans cette boîte, un peu d’acrylique, un d’huile et un peu d aquarelle.

J’ai attendu trois jours pour rouvrir cette boîte.

Le constat :

L’acrylique commençait à avoir une petite peau qui se formait,

L’aquarelle, c’est tout bon, idem pour l’huile

Ensuite, j’ai ouvert la boite au bout d’une semaine « pile poil » comme on dit, c’était juste pour me mettre dans les mêmes conditions qu’un ou qu’une élève en arts plastiques.

Donc quand j’ai ouvert la boîte, j’ai constaté :

Une peau un peu plus épaisse sur l’acrylique.

Par contre, l’huile est l’aquarelle était toujours dans le même état que quand je les avais mises il y a une semaine.

Bon, j’avoue un peu vicieux sur les bords, et si je tombais malade, ou que j’avais un imprévu et que je sois obligé de sauter une semaine de cours.

Donc, j’ai poussé un peu plus loin l’expérience, en ouvrant à nouveau la boîte au bout de quinze jours.

Les constatations :

L’acrylique était complètement sec.

L’huile, une petite peau s’est formée dessus.

L’aquarelle rien à dire, en parfait état de conservation.

IMG_6373

 

Mes conclusions,

J’ai fait un test hors limites, car cette boîte après tout est surtout utilisée pour la pratique de l’aquarelle, mais j’avoue, j’aime bien tester les produits un peu plus, juste pour voir, si nous pouvons pas détourner l’usage initial prévu.

Ici, j’ai remarqué que pour l’aquarelle, la boîte faisait son usage et pour dire elle le fait bien ;

Mais, pour ce qui peignent à l’huile, mais sur des petits formats, ou qui peignent très figuratifs, leur consommation de matière est très petite. Donc pour eux, cette boîte pourrait s’avérer, être un allié utile.

si vopus voulez vous procurer cette palette, vous pouvez la retrouver sur la boutqiue de mon partenaire, en cliquant sur une des photos ou ICI

Je vous rappelle que je ne suis pas rémuneré pour ce article ni par la marque, ni par le magasin.

PAr contre ce dernier m’a fournit gracieuse le produit pour que je puisse le tester.

Ne pas être rémunérer par la marque ou le magasin, me permet de rester completement libre de mes avis.

 

 

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

3 pensées sur “Comment conserver ses couleurs entre deux cours ?

  • 30 mai 2016 à 11 h 05 min
    Permalink

    Bonjour, je ne réponds pas à chaque fois mais je suis vos infos; pour « la préservation des couleurs », c’est intéressant que vous ayez fait l’expérience sur plus d’une semaine (la réponse de Andrée est utile aussi). Je n’ai pas de moyens techniques à partager, sauf : mettre quelques gouttes d’essence de térébenthine sur les huiles entre 2 séquences; par contre, il faut conserver la boîte ou palette horizontale, et ce n’est pas conseillé sur le type de palette que vous nous présentez: essence + plastique = « ça fond »!….et « bonjour » pour rattraper ça après. J’avais déjà entendu parler de la technique du frigo; pour la palette-boîte présentée, c’est normal que ça marche mieux pour les aquarelles, à l’origine c’est prévu pour ça. Par contre, j’aimerais avoir un conseil ou une idée pour la « réserve d’eau » sur le motif, sans avoir à trimballer le poids et l’encombrement d’une bouteille avec soi (j’aime bien sortir avec le moins de « poids à porter » possible).
    Merci pour votre article.

    Répondre
  • 29 mai 2016 à 14 h 35 min
    Permalink

    Merci pour cette palette hermétique, je pense que ça me sera utile pour les prochains cours hebdomadaires. A la maison je peins à l’huile, je mets ma palette dans une boite plastique et le tout dans un sac pour congélation , et hop dans le congélateur! Il m’est arrivé de la laisser 3 mois. Au sortir la peinture est fraiche, prête à être utilisée, elle ne gèle pas. A l’atelier ou je vais on met les palettes dans un frigo, ça marche une semaine, mais après la peinture sèche.

    Répondre
    • 30 mai 2016 à 8 h 47 min
      Permalink

      oui, c’est pas mal et pratique, par contre, il existe plein d autre solution, mais pas toujours facile à mettre en place

      amitié thierry 🙂 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *