Comment bien choisir son papier aquarelle, quelques conseils

Comment choisir Papier aquarelle

Choisir son papier aquarelle ici filigrane moulin du coq

« Tout d’abord respectez votre papier! »   J.M.W.Turner

Quand j’étais jeune, (holà–là il y a longtemps), la première fois que je suis entré dans un magasin Beaux-arts et que j’ai voulu choisir un papier, j’ai été intimidé par le choix, les noms, les grammages, les tailles, et tout était confus pour moi. Je suis ressorti n’ayant osé demander un renseignement au vendeur.

Choisir un papier aquarelle correcte ne doit pas être aussi difficile…

Mais comme avec la plupart des choses, dans la vie, vous obtenez, ce que vous payez.

Nous n’avons pas tous les moyens de payer nos matériaux chers, malgré tout, quand on veut faire des progrès la meilleure des qualités, vous aide déjà beaucoup, surtout quand on débute.

Je connais, un artiste, qui s’appelle Yvan SALOMON, qui a la particularité de travailler sur un papier aquarelle de la marque Canson, le MONTVAL, qui est un papier d’entrée de Gamme.  Mais il a un tel Talent, il connaît ce papier, il connaît ses couleurs, et il a réussi à dompter ses différents matériaux.

Yvan solomon aquarelle

Mais vous, qui débutez à l’aquarelle, avez-vous son expérience ? avez-vous son talent… ?

Par forcement, alors suivez mon premier conseil, achetez un papier de Qualité, ou alors vous risquez de perdre, une bataille qui n’a pas encore vraiment commencé.

Avec peinture acrylique, il est facile de peindre sur des erreurs, mais l’aquarelle est impitoyable. Votre papier peut vous sauver.

 

Il y a trois façons de produire du papier aquarelle et trois textures différentes disponibles.

Fait à la main

Ils sont fabriqués à partir de fibres textiles comme le coton, le lin et le chanvre et leur surface sont généralement enduits avec de la gélatine.

C’est une vraie  joie de travailler sur ce type de papier, car il est solide, n’ondule pas  et a une belle texture irrégulière.

Habituellement 100% coton ou en lin, ou un mélange de chiffons d’où le terme «100%% de chiffon». Il peut être coûteux, voire très coûteux, mais il en vaut la peine, au moins pour une œuvre spéciale.

La qualité, les propriétés et les prix de ces papiers dépendent de l’endroit où ils ont été faits.

Fait sur forme Ronde

La fabrication traditionnelle sur forme ronde, également appelée « papier moulin », est la préférée des aquarellistes. ARCHES-TETE-MACHINE-FORME-RONDEPlus lente et onéreuse à fabriquer, elle garantit un papier haut de gamme, reconnaissable à ses bords frangés.

Le tamis rond de cette méthode à l’ancienne, grâce au mouvement rotatif de son cylindre, répartit les fibres sur le feutre de manière aléatoire, pour une surface plane et stable, qui, en pratique, donne un plus grand contrôle de la couleur à l’artiste.

Cette technique de fabrication donne une forme de papier plus uniforme que le papier à la main, cependant, dans la pratique, il peut se sentir un peu comme papier fait à la main, il est aussi extrêmement stable et durable, ne se déforme pas, même si vous mouillez abondamment.

 

Faits à la machine ou table plate

La fabrication moderne sur table plate, plus rapide et économique, permet de produire un papier de bonne qualité. Lemachine-papier-lancey-M8_15 tamis long des machines modernes assure une orientation régulière des fibres : le papier sera bien calibré, mais sensible aux gondolements et à l’étalement de la couleur.

C’est de la pâte de bois, qui est utilisée parce que c’est une matière première moins chère, ce qui rend le produit moins durables (imaginer essayer de frotter sur une couleur pour rattraper une erreur, cela va mal et puis …. la catastrophe, le papier se désintègre sous votre brosse !) Également due de la teneur en acide lignine qui est dans la pâte de bois , et qui peut jaunir avec le temps.

 

Les caractéristiques du papier aquarelle

papier aquarelle

 

Son grammage

Il détermine généralement  sa tenue à l’humidité, plus il est épais, et moins il risque de gondoler. Pour l’aquarelle, en France, on privilégie les 300 grs, alors qu’en Allemagne, ils sont plutôt sur du 200 grs mais collé quatre côtés.

Quand vous humidifiez abondamment votre papier, il se gonfle, si vous le fixez, il reprend sa forme de départ.

Son grain

Les trois surfaces de papier aquarelle

 

Grain Torchon ou Rugueux – Une texture variée prononcée, il est idéal pour les débutants, il autorise les défauts, les imperfections. Son grain nuageux en fait un papier idéal pour les paysages.

 

Grain Satiné ou pressé à chaud – Ce papier aquarelle a une surface très lisse. Je ne le connais que dans la gamme Canson Arches. Il ressemble étrangement à un papier bristol dans sa texture. Pour l’aquarelle, c’est un papier très difficile d’approche pour les débutants, car il ne permet aucune imperfection.

 

Grain Fin ou Pressée à froid  –  C’est le papier entre le papier rugueux et pressé à chaud, ayant une surface légèrement texturée ce document est parfois appelé PAC. Le Nom signifie « Pressé à chaud »

Sa couleur

Et oui, là vous allez me dire : Thierry tu es fou, le papier aquarelle c’est blanc,

Et bien non, détrompez-vous. Il existe plusieurs nuances du blanc, et la marque Daler Rowney, faisait même des papiers pour aquarelle de couleur (vert, jaune, rose, bleu pastel)

Par contre, le papier est naturellement blanc cassé, quand vous trouvez un papier blanc blanc, c’est qu’il a été traité.

Mais les couleurs que nous trouvons plus facilement sont : Blanc, très blanc et ivoire.

 

Alors allez, à vos papiers ! Et surtout comme disait Turner : « Tout d’abord respectez votre papier! »

 

 

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

2 pensées sur “Comment bien choisir son papier aquarelle, quelques conseils

  • 1 mars 2015 à 18 h 59 min
    Permalink

    Bonjour Thierry,
    Au sujet du Papier satiné, il y a pas mal d’aquarellistes qui l’utilisent pour faire des portraits..
    Tu as oublié de parler d’un papier synthétique très particulier le « YUPO » en France vendu par LANA  » Lanavangard » , on commence à voir dans quelques grandes expositions , quelques aquarellistes qui l’utilisent avec brio (ex: Didier BROT) …..Ce papier disons ce support est quelque peu infernal car déconcertant mais très amusant aussi !
    il y aussi comme support , des châssis préparés pour recevoir de l’aquarelle…..
    dans notre atelier avec notre peintre nous aimons expérimenté tout cela
    à bientôt
    Cordialement

    Répondre
    • 11 mars 2015 à 8 h 54 min
      Permalink

      Bonjour Marie Christine,

      tu as entierement raison en ce qui concerne les papiers, d’ailleurs il en existe bien d autre qui sont utilisés par beaucoup d artistes.

      Mais c’est vrai que j’ai mis les principaux papiers aquarelles, pour ne pas perdre les novices dans cette technique.

      Je vais prendre contact avec la société Lana, pour voir, si il accepterai un test produit.

      amitié
      thierry

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.