Avez-vous peur d’utiliser le noir dans vos peintures ?

Avez-vous peur d’utiliser le noir dans vos peintures ?

Ou ressentez-vous secrètement qu’il est l’ingrédient manquant de votre travail ?

Si vous n’utilisez pas de noir pour le mélange de vos couleurs, vous pourriez manquer une astuce.

John Singer Sargent _ Autoportrait 1907

Une histoire de deux maîtres :

John Singer Sargent et Claude Monet avaient l’habitude de sortir et de peindre ensemble.

Un jour, Sargent aurait oublié ses couleurs et a demandé à Monet de lui prêter les siennes.

« Où est le noir ? » Demanda Sargent.
« Je ne me permet pas d’utiliser le noir », a répondu Monet.
« C’est contre la théorie impressionniste. Dans la nature, toutes les couleurs sont faites en se mélangeant.  »

Sargent a refusé de comprendre comment quelqu’un pouvait peindre sans noir.

C’est une question de goût …

Chaque artiste a des exigences différentes, les impressionnistes ont bien évité le noir, préférant utiliser des couleurs complémentaires pour réduire la teinte.

Cependant, beaucoup de portraitiste, ne peuvent s’en passer.

La couleur est une partie très personnelle de la peinture et l’utilisation du noir est un débat encore très animé.

Beaucoup de rumeurs ont couru sur le danger de l’utilisation du noir. Quand j’ai appris la peinture avec Dominique Sohier, il a toujours refusé que j’utilise du noir, partant du principe qu’il fallait le fabriquer.

Il faut dire aussi que dans les années soixante, certains peintres ont utilisé du bitume comme noir, parce qu’il était beaucoup moins cher. Sauf que le bitume migrait dans les autres couleurs, ce qui finissait souvent par détruire l’œuvre peinte.

Et c’est souvent là qu’est né le mythe que le noir arrête les peintures, qui est souvent une des premières choses que les professeurs enseignent.

Cependant, le noir peut devenir indispensable dans votre travail …


Mythe n°1 : Le noir fait des peintures « boueuses »

Si vous l’utilisez bien, le noir tonifiera vos couleurs, il ne les rendra pas boueuses.

Le noir possède en générale une grande résistance à la teinte, et il faut seulement une petite quantité pour faire la différence.

Une chose importante à savoir, c’est que les noirs que vous achetez dans le commerce, penche tous plus ou moins vers le bleu. Faites le test : mélangez-le à du blanc et vous allez voir que vous obtiendrez un gris bleuté. Il faut tenir compte de cette information, car dans vos mélanges cela interfèrera sur vos couleurs. Si vous mélangez un noir et un jaune vous obtiendrez un vert kaki.

 

Quand est-il des mélanges avec les couleurs primaires.


Jaune + noir

Comme je vous le disais ci-dessus, quand vous mélangez le jaune et le noir le résultat est un jaune vert presque Kaki selon le type de noir utilisait. Cela peut ruiner votre mélange si vous en tenez pas compte ou si vous êtes débutant et que vous ne connaissiez pas la chose.

Cependant, vous pouvez utiliser ce vert à votre avantage pour créer de très jolies nuances.

Bleu + noir

Vous obtiendrez une teinte tonique, en mélangeant du bleu et du noir, le bleu ne changera pas beaucoup, donc pas la peine de le saturer de noir.

Le bleu de Prusse est quelque part un mélange de bleu de phtalocyanine et de noir


Rouge + noir

Il faut seulement une infime quantité de noir pour tonifié votre rouge. Ce mélange est très utile quand vous faites des portraites, pour équilibrer les tons de couleurs de peau.


Mythe n ° 2 : le noir rendra mes peintures sombres et sombres

Johannes Itten dans son livre « Art de la couleur », le dit, la couleur est faite de 7 contrastes, alors Le contraste est roi.

Vous avez besoin d’une gamme tonale variée pour créer un sens à vos peintures.

Les aquarellistes débutants d’ailleurs tombent souvent dans cette problématique, ils ne peignent pas assez sombre, pas assez contrasté.

Astuce Pro: Une façon de contourner votre appréhension du noir,  est d’expérimenter avec un stylo et un pinceau mouilleur. Vous pouvez aussi utiliser un marqueur permanent ou un stylo à dessiner, et vous vous attaquez à un sujet quelconque et vous travailler les ombres.

Cela vous obligera à être plus audacieux et à aboutir à des peintures plus réalistes.

Notez que dans la peinture, par rapport à l’esquisse, le noir n’apparait pas comme important.


Mythe n° 3 : Les artistes réalistes n’utilisent pas de peinture noire.

Les impressionnistes ont volontairement supprimé le noir de leur palette, affirmant que le noir n’est pas une couleur, mais le mélange de plusieurs couleurs. Et qu’il fallait donc fabriquer son noir. Mais pour de nombreux artistes contemporains, le noir est une partie intégrante de leur travail, le plus connu de ces artistes étant bien entendu SOULAGE.

Avez-vous peur d'utiliser le noir dans vos peintures ?
@Paul Emsley,

Paul Emsley, lauréat du prix du portrait BP 2007, a peint le portrait ci-dessous avec seulement deux couleurs: violet de Mars et noir bleu, plus une touche de blanc occasionnelle.

J’ai d’ailleurs pu entendre récemment une interview qu’il a donné :

Les couleurs de ma palette sont très limitées : mais vous seriez surpris des effets de couleurs que l’ont peu obtenir.

Paul décrit les tonalités de couleur créées.

« Par exemple, pour les tons de chair chaud, je pourrais utiliser juste du violet de Mars, mais en ajoutant un peu de blanc si je veux adoucir le ton.

Et où je veux les parties les plus bleues de la peau ou les zones de l’ombre, j’ajouterai une petite quantité de bleu noir au violet de Mars.

La variété provient de la quantité de couleur diluée, de l’étendue de la couleur superposée et des proportions de couleurs utilisées dans les mélanges.

« Selon mon expérience, moins vous utilisez de couleurs, plus les réactions sont choquantes lorsque vous effectuez des modifications subtiles. Jusqu’à ce que vous commenciez à expérimenter, vous ne comprendrez pas pleinement combien de variété peuvent être obtenue avec seulement deux couleurs!  »

En tant que débutant : Devrais-je utiliser de la peinture noire pour commencer ?

Que ce soit à l’acrylique ou à l’huile, et pour une palette de couleur de base, je ne recommande pas l’achat d’un noir, car avec de l’ombre brulée et un bleu foncé, vous pouvez avoir la flexibilité de créer une tonalité très proche du noir. En plus cela vous permet de nuancer plus facilement la teinte

 

Cette technique a été utilisée par un grand peintre, spécialiste du portait, comme Diego VELASQUEZ

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

7 pensées sur “Avez-vous peur d’utiliser le noir dans vos peintures ?

  • 4 octobre 2017 à 11 h 53 min
    Permalink

    Bonjour Thierry
    Je vais répondre à votre question : non je n’ai pas peur du noir, surtout en mélange, j’en ai des « maisons » et des « en tube ». Ni du blanc en aquarelle, ni du gris neutre en tube coloré par mélange.
    Amateur professionnel et éternel débutant j’ai choisi de ne rien m’interdire en ce qui concerne l’art. Si c’est mauvais je jette. Par contre réfléchir à ce qu’on fait est indispensable et J’en profite pour vous remercier de la qualité de vos chroniques, surtout celles concernant la couleur. Le daltonien que je suis (un peu mais quand même) vous dois beaucoup.
    Georges

    Répondre
  • 2 octobre 2017 à 16 h 55 min
    Permalink

    Voila qui est précis et qui enlève bien des contradictions. Sujet très intéressant Merci.

    Répondre
  • 2 octobre 2017 à 12 h 09 min
    Permalink

    Merci pour cet article très explicatif.

    Répondre
  • 2 octobre 2017 à 10 h 49 min
    Permalink

    Merci pour les excellents conseils que je ne manquerai pas de mettre en pratique

    Répondre
  • 1 octobre 2017 à 18 h 56 min
    Permalink

    cet article m’est très utile! merci beaucoup de partager tout ce savoir

    Répondre
  • 1 octobre 2017 à 18 h 25 min
    Permalink

    Merci! J’ai lu et j’ai apprécié.

    Répondre
  • 1 octobre 2017 à 18 h 12 min
    Permalink

    Merci pour toute cette information essentielle. J’ apprécie . Cordiales salutations de Montreal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *