Alla prima ou dans le Frais, tous sur cette technique

La technique ALLA PRIMA  «  dans le frais »

La technique dite «  Dans le Frais », est  appelée aussi alla prima (traduction = dès la première fois), ou au premier coup, est une technique directe.

On appliquait déjà l’alla prima à la fin du XVII°  Siècle, mais il faut avouer assez  rarement.

Mais au XIX°  Siècle, cette technique était devenue très courante, bien qu’elle ne fût pas toujours acceptée immédiatement, même à cette époque.

Grâce aux développements de l’industrie de la peinture à l’huile, Le pigment que l’on broyer en atelier, est devenu la pate colorée que l’on connait aujourd’hui (Le tube).

Cela a permis aux artistes d’obtenir une couche picturale, qu’ils ne pouvaient obtenir avant que par plusieurs couches très souvent transparentes.

Par opposition à la peinture en plusieurs couches, « technique des glacis », la technique dans le frais conduit directement au résultat final.

Car en générale, un tableau alla prima se fait en une seule séance, avec parfois des retouches le lendemain, quand la peinture est encore fraiche.

Cela signifie que le sujet est fixé immédiatement  sur la toile, et qu’après l’ébauche maigre, chaque touche de pinceau se mêle aux couches déjà appliquées et encore humides.

Les entremêlements de couleur des différentes couches sont le résultat de la touche humide du pinceau dans les couches du dessous encore fraîches.

D’où le nom que l’on a donné à cette technique  « dans le frais ».

En dehors de la composition, la couleur et la forme, ce sont  les textures de la peinture et du pinceau qui jouent un rôle important dans cette technique.

Les éléments caractéristiques de la technique dans le frais sont la vigueur, l’expressivité et aller directement à l’essentiel.

Parmi les peintres célèbres qui l’ont utilisé, il y a :

VAN GOGH – Dans l’art impressionniste, expressionniste et abstrait, les caractéristiques  structurelles de la peinture à l’huile ont continué à jouer un rôle important. Et Vincent Van Gogh fut un peintre exemplaire, qui mit à profit toutes les possibilités de la peinture pâteuse, ce qui aboutit à ces très nombreux tableaux « alla prima ».

Alla prima ou dans le frais tous sur cette technique

En touches claires, amlternantes et rythmiques, Van Gogh fixe la forme, la lumière et l’espace. Il applique ses touches toujours en pleine couleurs.

MANET – Cette technique était beaucoup appréciée par Edouard Manet, elle lui permettait de fixer ce qui se passait sur la scène. Comme dans ce tableau « Chanteuse du café concert -1880».

Il faut avouer aussi que l’invention du tube métallique transportable a augmenté les possibilités de nombreux peintres, qui jusqu’à présent étaient obligés de peindre en atelier.

Attention – La technique dans le frais n’est pas une technique simple. L’application directe des touches de couleur à leur place exacte et la composition des couleurs en mettant des touches au dessus d’une touche encore humide, est très délicate, car pour les non experts, les œuvres peuvent vite devenir grises et fades.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? indiquez-moi juste votre prénom sans accent et votre email, et je vous envoie gratuitement mon dernier Ebook. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.